Un style et des parfums à la personnalité affirmée

La Maison Burdin a donné carte blanche à une parfumeuse de talent, qui a déjà signé de nombreux parfums à succès – Véronique Nyberg – pour réécrire trois parfums porteurs d’histoires fortes.

Véronique Nyberg a donné libre cours à son imagination pour proposer trois notes différentes mais porteuses de la signature Burdin, une empreinte olfactive on ne peut plus française.

La sobriété du flacon sublime ces jus profonds, ambrés, qui vibrent avec la lumière.

En mémoire du style passé, les formes de l’étui et du flacon sont épurées, douces, sobres. Dans son habit de verre et son écrin blanc pur relevé d’un petit pavé d’or, le parfum est magnifié de la plus élégante manière.

Lourd en main, doux au toucher, on l’aime dès le premier contact.

L’étiquette conte à elle seule toute l’histoire de la Maison Burdin. Elle reprend le dessin originel de la femme égérie et s’habille d’un bel or. Lorsqu’on retourne le flacon, elle révèle à travers les ondulations du liquide, un motif végétal délicat, hommage discret au style Art Déco.

Tinoutcha

Paris Minuit

Les Beaux Jours